articles

L’écoute, génératrice de sourires

Si nous devions ne donner qu’un indicateur de la réussite d’un projet Solucracy, ce serait le sourire sur les lèvres des gens.

Lorsque nous avons construit la méthode, nous avons pensé aux gens.
Que pensent-ils ? Que vivent-ils ? De quoi ont-il besoin ? Comment les faire sourire ?

Lorsque nous accompagnons des communes, nous pensons d’abord aux gens.
Ces gens sont d’abord des hommes, des femmes et des enfants. Ils sont ensuite des habitants de la commune, et puis des élus, des experts, des artisans, des membres associatifs…

Une campagne électorale durable

En Mars 2020, vont se dérouler les prochaines élections municipales en France.

Dans chaque commune, plusieurs candidats vont se préparer, constituer une liste de citoyens engagés, écrire un programme et mener campagne. Mener une campagne, c’est proposer une vision, porter des convictions, et mettre beaucoup de moyens pour atteindre le graal : l’élection.

Pendant ces quelques mois, les citoyens peuvent de nouveau devenir acteurs du futur de leur commune. Ils ont l’opportunité de s’informer pour décider, de participer à des débats publics, des réunions d’information...

Les besoins communs, la face cachée de l'intérêt général

 

Voici un petit article pour explorer les biais cognitifs et les différents obstacles sur notre route vers une véritable définition de l’intérêt général.

 

1/ S’avouer qu’on ne sait pas.

 

En écrivant ce texte, me revient en mémoire le discours de Jacques Chirac en 2004, qui affirmait « avoir compris notre message ».

Il affirmait donc avoir compris le message que quelques millions d’électeurs lui faisait passer. Sans leur parler. Par le biais d’un bulletin de vote, décision prise sur un choix binaire.

Raison d’être, vision et mission de Solucracy

A cette époque où la quête de sens est un activité prépondérante pour une grande partie d’entre nous, il est d’autant plus important que les entreprises soient capables de définir, pour elles-mêmes ou pour les gens qui les composent, la direction dans laquelle elles se dirigent et les valeurs qui leur sont propres.

C’est pour cette raison que nous avons choisi ici de décrire au mieux ce que représente le projet Solucracy.

Les besoins des acteurs de la transition

Du 9 au 16 Mars 2019 a eu lieu la biennale des villes en transition à Grenoble.

Cet événement a été l’occasion pour nombre d’acteurs de la transition de se réunir et de mettre en commun leurs efforts. Le programme a été tellement riche que je ne vais même pas essayer de le détailler ici. Vous n’aviez qu’à y être ! :-)

Par contre, en mode off, j’en ai profité pour tester si la méthode Solucracy pouvait s’appliquer pour un contexte autre qu’un territoire et ait donc posé ces 4 questions :

Quels besoins pour l'application Solucracy ?

L’objectif de cet article est de définir clairement les besoins d’une application destinée à soutenir les gens qui souhaitent déployer la méthode Solucracy.

Communecter semble être le logiciel libre le plus adapté pour répondre à ces besoins.

Pour définir ces besoins, le plus simple est de décomposer le cahier des charges en modules. La raison a ça est que chaque module pourra être récupéré et adapté pour d’autres activités, d’autre méthodes, d’autres personnes.

Forum ouvert des Colibris du Pays de Gex

Le 3 mars 2019, dans la salle Jean Monnet à St Genis Pouilly, s’est tenu un forum ouvert co-organisé par les colibris du Pays de gex , les Amis de la réserve naturelle de la haute chaine du Jura et Solucracy.

Pour se connecter au champ des possibles et se mettre dans l’ambiance, le film Demain a été diffusé de 10h à 12h.

L'énergie vient d'en bas

Les ressources humaines

La question de l’approvisionnement en énergie est de plus en plus présente dans les conversations, qu’on parle de pic pétrolier, d’énergies renouvelables, d’économie, de stockage. On parle de pétrole, de solaire, d’éoliennes, etc… Et les producteurs majeurs d’énergie se reconvertissent peu à peu pour laisser place à la distribution. D’une source centralisée, on passe à de multiples sources.